Pourquoi faire un crédit professionnel ?

Pour un entrepreneur, les fonds pour assurer la pérennité de son entreprise sont toujours nécessaires. Que ce soit pour financer la rénovation d’un meilleur équipement, pour avoir un peu d’argent ou pour investir dans un nouveau produit. Il peut choisir de faire un prêt professionnel sans recourir à sa banque. En quoi un crédit professionnel serait-il alors important ? Découvrez plus de détails dans cet article.

Pour consolider la trésorerie et financer de nouveaux équipements

Un crédit professionnel désigne un crédit accordé aux entrepreneurs : qu’ils soient indépendants, qu’ils travaillent dans le commerce, qu’ils exercent une profession libérale ou qu’ils soient simplement à la tête de PME et de TPE. Le recours à ce type de prêt est le meilleur moyen de consolider la trésorerie. Il permet de développer les équipements et d’en acquérir de plus adaptés et plus performants. Selon la situation, un entrepreneur peut opter pour un crédit d’équipement professionnel ou simplement pour un financement. Pourvu qu’ils visent à aider au développement de l’entreprise.

A lire en complément : Tout savoir sur le crédit renouvelable

Facile à mettre en place, le crédit professionnel peut être adapté aux différentes caractéristiques de chaque entreprise. En effet, chaque entreprise a ses propres besoins et exigences spécifiques. Un crédit professionnel est taillé sur les spécificités de l’entreprise. Il est possible de renégocier le contrat de crédit en cas d’évolution de la trésorerie (évolution du contexte économique, nouveaux actifs, etc.).

L’autre avantage important du prêt professionnel est son taux d’intérêt. Les intérêts sont déductibles de l’impôt sur le revenu. Un crédit professionnel est moins cher qu’un crédit-bail. Il peut également permettre un financement intégral (sans impôt) pour sauver la trésorerie. Toutefois, une participation personnelle peut être requise. Ce prêt donne à l’entreprise la liberté de choisir la période de remboursement. Le remboursement anticipé fait également partie des conditions pour l’avoir.

A voir aussi : Quels sont les crédits à court terme ?

Garantie aux entreprises et aux banques

La banque qui finance le crédit doit définir les conditions du prêt. Pour ce faire, l’entreprise fournit quelques informations qui doivent figurer dans le contrat et constituent les caractéristiques du prêt. Le taux d’intérêt, l’annuité ou la période de remboursement figurent également dans le contrat. Ces informations sont notées dans une annexe avec les garanties. Les tarifs sont y sont mentionnés et comprennent les éventuels frais supplémentaires demandés par le prêteur (par exemple, les frais administratifs). Tout cela permet de déterminer le Taux Effectif Global (TEG) et doit être noté. Une fois le contrat du crédit signé, l’entreprise financée reçoit un échéancier qui l’aide à se faire une meilleure vision à long terme de l’emprunt. L’échéancier décrit ce qui correspond à l’amortissement du capital et de ses coûts associés. Enfin, l’établissement prêteur doit notifier aux garants les engagements pris.