La puissance fiscale en question

Les capacités d’une voiture sont déterminées par la puissance de son moteur. Pour arriver à l’appréhender, il est de coutume de mesurer cette puissance qui est propre à chaque marque. Pour cela, une unité de mesure spéciale a été inventée pour permettre d’estimer facilement la puissance du moteur d’une voiture. Cette unité de mesure est appelée la puissance fiscale. Si vous ne la maîtrisez pas particulièrement, découvrez donc dans ce contenu l’essentiel sur cette unité de mesure.

Comprendre le concept de cheval fiscal

La puissance fiscale est aussi appelée parfois cheval fiscal. Elle représente l’unité de mesure de la puissance que possède théoriquement un moteur de voiture. Grâce à cette unité de mesure, vous avez la possibilité de connaître théoriquement les performances qu’un véhicule est capable d’atteindre. Mais il faut souligner que cela n’a rien à voir avec les capacités réelles d’une voiture. Celle-ci dépend de plusieurs autres facteurs comme l’état du moteur, le conducteur lui-même et aussi le constructeur. Pour connaître le cheval fiscal d’une voiture, il suffit de consulter sa carte grise. Il est marqué dans la case P.6 et peut d’ailleurs vous aider à avoir plusieurs autres informations sur le véhicule.

A découvrir également : Les virements internationaux : mode d'emploi

Les différentes catégories de chevaux fiscaux pour les voitures de 100 chevaux

En considérant des voitures de 100 chevaux, il est possible de retrouver plusieurs catégories de chevaux fiscaux. La première est celle allant de 0 à 750 cm3. Cette catégorie correspond à 4 chevaux fiscaux. Ce nombre va monter par bond de 1 à mesure que la catégorie de puissance fiscale évolue. Ainsi, vous retrouverez 5 chevaux fiscaux pour la catégorie allant de 751 à 950 cm3. Il y a ensuite les catégories de 951 à 1150 cm3, de 1151 à 1350, 1351 à 1550, etc. Ces différentes catégories évoluent jusqu’à un maximum de 9050 cm3 équivalant à 40 chevaux fiscaux.

A lire également : Gérer ses finances personnelles : découvrez les outils en ligne indispensables

Les impacts du nombre de chevaux fiscaux sur les taxes et les assurances

La puissance fiscale d’une voiture peut beaucoup influencer les taxes et les assurances à payer. Il s’agit d’impact direct que peut avoir le cheval fiscal et cela va évoluer en fonction de sa valeur. D’abord, le nombre de chevaux fiscaux sera : pris en compte lors du calcul du coût de la taxe régionale. Il est : d’ailleurs utilisé directement dans la formule du calcul.

La même influence sera : observée quand il s’agira de calculer la taxe fixe à payer. Pour ce qui est de la redevance d’acheminement, son prix net va aussi évoluer en fonction de la puissance fiscale de la voiture concernée. D’un autre côté, il faut se rendre compte que le nombre de chevaux fiscaux a aussi des impacts sur les assurances. En effet, cette valeur est : parfois utilisée pour déterminer la prime d’assurance auto. Cela dépend surtout de l’assureur que vous choisissez.

Le but de ces derniers est généralement de trouver la quantité de polluant qu’émet un véhicule afin de conclure s’il s’agit d’une voiture verte ou pas. À partir de cette information, il devient plus aisé de fixer la prime d’assurance à payer par le conducteur. Plus la voiture concernée aura donc une puissance fiscale élevée et plus le coût de l’assurance augmentera.