Souscrire à Hipassur l’assurance cheval par excellence : une obligation

La Fédération Française d’Équitation compte plus de 600 000 adhérents. Chaque année, les gens achètent leurs propres chevaux, qui sont élevés dans des pâturages privés ou dans un centre équestre, en pension ou en demi-pension. Cette acquisition peut soulever la question de savoir s’il faut ou non obtenir une assurance. En fait, posséder un cheval comporte de nombreux risques : blessures en extérieur ou à la monte, vol, transport. Alors, l’assurance cheval Hipassur est-elle une obligation ? On va faire le point.

Hipassur l’assurance cheval par excellence, est-elle une obligation ?

La loi n’exige pas que les chevaux soient assurés. Il est cependant fortement recommandé de souscrire une assurance responsabilité minimale (RC) pour couvrir vos pertes. En effet, vous, propriétaire, êtes responsable de tout dommage matériel et/ou corporel que pourrait causer votre cheval. Cependant, cela peut coûter très cher si vous n’êtes pas protégé par une assurance comme Hipassur l’assurance cheval par excellence.

Lire également : Noël : la prime, un petit plus pour le budget familial ?

Les deux types de garanties RC

Chez Hipassur, il se décline, selon que vous montiez ou non, deux types de garanties Responsabilité civile :

La responsabilité propriétaire d’équidé ou RCPE qui couvre les chevaux à usage non équestre, c’est-à-dire uniquement lorsqu’ils ne sont pas montés.

A voir aussi : Automatisation du Procure-to-Pay ou P2P : les bénéfices de cette transformation

La responsabilité civile en action d’équitation (RCAE) qui couvre tout dommage causé par un cheval à tout moment, que vous le montiez ou non.

Conditions pour assurer un cheval

Les conditions d’assurance cheval varient selon la compagnie d’assurance. Certaines garanties, plus particulièrement celles relatives à la mortalité et aux maladies équines, ne peuvent être souscrites que si le cheval est âgé de moins de 12 ans. Selon la compagnie d’assurance, les poulains peuvent être assurés à partir d’un mois ou de six mois. De plus, certaines garanties prennent fin lorsque le cheval atteint un certain âge, par exemple 18 ou 19 ans. Encore une fois, tout dépend du contrat.

Un certificat vétérinaire requis

Lors de votre souscription à Hipassur l’assurance cheval par excellence, un certificat vétérinaire pourra vous être demandé pour confirmer l’état de santé de votre cheval. Ce document peut ne pas être nécessaire, surtout si la valeur vénale est faible.

Pensez aussi au délai de carence, période durant laquelle vous devez cotiser avant que la garantie ne soit encore en vigueur. Chaque garantie peut avoir une durée spécifique. Enfin, la valeur de votre cheval pourra :

  • être agréée
  • ou être déclarée.

Cela signifie qu’il est déterminé au moment de l’achat ou en cas de sinistre.

Quel type d’assurance cheval choisir en tant que cavalier ?

Hipassur l’assurance cheval par excellence, est conçue pour les cavaliers amateurs, les professionnels de l’équitation et les propriétaires de chevaux et poneys.

Assurance cavalier 

Par conséquent, en tant que cavalier, vous avez tout intérêt à vous protéger en cas d’accident. Ainsi, si vous montez souvent, il est recommandé uniquement de conclure une convention particulière auprès d’une compagnie d’assurance généraliste ou spécialiste en équitation.

En cas d’accident couvert par l’assurance cheval, une indemnisation sera versée à vous ou à vos héritiers (en cas de décès) sous forme d’une somme forfaitaire. Une indemnisation est disponible dans les cas suivants : 

  • Invalidité 
  • Décès 
  • Arrêt de travail (indemnité journalière versée).

De même, l’assurance cheval également être complétée par d’autres assurances telles que :

  • Assurance équipement
  • Cheval transporté
  • Produit à naître
  • Chirurgie programmée