Quand tombent les intérêts ?

Les produits d’épargne génèrent des intérêts au début de chaque nouvelle année. La valeur de ces derniers dépend de leur taux de rémunération annuel. Cependant, la question qui revient couramment est celle de savoir quand tombent ces bénéfices.

Les livrets d’épargne

L’épargne placée sur les livrets engendre généralement des intérêts chaque mois ou toutes les quinzaines. Toutefois, l’ajout se produit une fois par an, peu importe que cela concerne :

A lire également : Assurance étudiant : quelles couvertures pour une année scolaire ?

La date des versements varie d’une banque à une autre. En effet, certaines structures financières effectuent le calcul des bénéfices et vous les déposent dès le 31 décembre de l’année en cours.

Par contre, d’autres établissements préfèrent faire le point en fin d’année pour que le versement des intérêts soit fait en début janvier de l’année suivante.

De manière générale, notez que les intérêts des livrets d’épargne fiscalisés ou non se déposent pour la plupart dans la première semaine du mois de janvier. Cela peut s’allonger si un problème subsiste chez l’organisme partenaire.

Les épargnes logement

Le versement des intérêts des épargnes logement se fait quasiment de la même façon que les livrets d’épargne. Le complément s’effectue majoritairement en début janvier. Néanmoins, quelques décalages existent et cela dépend d’un établissement à un autre.

Par ailleurs, notez que les intérêts des Plans d’Épargne Logement (PEL) pris à partir de 2018 sont soumis à l’impôt sur revenu. Cela est dû à l’instauration de la flat tax.

Les assurances-vie

Les assurances-vie peuvent générer des intérêts lorsqu’elles sont un fond en euros. Pour savoir combien ce contrat vous rapporte, vous pouvez vous rendre dans votre espace abonné. Vous avez également la possibilité d’avoir la réponse sur les informations annuelles que votre organisme vous transmet en février.

Cela signifie que la revalorisation de votre assurance-vie s’effectue généralement au cours du mois de janvier ou en début février.

Quelle épargne choisir ?

Plusieurs types de placement financier existent et chacun a ces avantages et inconvénients.

Le livret A a un seuil d’accès considérablement bas. Vous avez aussi la possibilité de procéder à des virements réguliers sans aucun risque. Même si les intérêts sont peu importants, ils ne subissent pas de fiscalité.

Le plan d’épargne en actions a quant à lui une fiscalité très intéressante et une exonération s’applique lorsque le retrait s’effectue après 5 ans. Cependant, les versements ne peuvent pas dépasser 150 000 €. En plus, vous ne pouvez prendre ce placement financier comme épargne principale.

L’assurance-vie est souple et ne subit de fiscalité que si les montants versés sont rachetés. Malheureusement, le contrat n’est pas transférable.

Les obligations d’État

Les obligations d’État sont aussi un choix judicieux pour les investisseurs souhaitant faire fructifier leur argent.

Les obligations d’État émises par l’État français ont une certaine sécurité et stabilité grâce à la garantie de l’État. Effectivement, elles permettent aux épargnants de placer leur argent en toute confiance puisque le risque est très faible. Ces titres assurent des revenus garantis et fixes avec une durée de vie précise qui varie entre cinq ans et trente ans selon les cas.

Pensez à bien rappeler que même si cet investissement peut paraître plaisant à première vue, certains inconvénients doivent être pris en compte avant tout placement financier.

Le principal désavantage réside dans la faiblesse des taux d’intérêt actuels qui rendent peu attractifs les bénéfices générés par ces placements financiers. On note que ce type de titre nécessite souvent un engagement sur le long terme sans possibilité immédiate de rachat ou revente.

Pensez à bien différencier les organismes tels que les banques et les assurances afin qu’ils puissent trouver la solution qui leur correspondra le mieux. Chaque situation étant unique, les conseils personnalisés sont toujours utiles avant toute décision définitive quant au choix du placement financier le plus adapté à sa situation personnelle.

Les comptes à terme

Les comptes à terme sont aussi une option intéressante pour les épargnants souhaitant placer leur argent sur le court ou moyen terme. Les établissements bancaires proposent des taux d’intérêt attractifs allant de quelques mois à plusieurs années. Cette solution permet aux épargnants de profiter d’un taux fixe et garanti dès la souscription du contrat, contrairement aux comptes courants où aucun intérêt n’est généré.

Pensez à bien noter que ce type de placement financier implique souvent un montant minimal relativement élevé ainsi qu’une durée minimale bien définie. En cas de retrait anticipé, des pénalités financières peuvent être appliquées par l’établissement bancaire concerné.

En comparaison avec les livrets réglementés tels que le Livret A ou encore le LDDS (Livret Développement Durable et Solidaire), les taux d’intérêts offerts par les comptes à terme restent toutefois moins avantageux même s’ils sont susceptibles d’être supérieurs aux autres types de placements financiers comme l’assurance-vie notamment.

Bien que chaque situation soit unique et nécessite une réflexion personnelle adaptée avant tout engagement quelconque dans un placement financier précis, pensez à bien partir au coronavirus COVID-19 qui continue toujours sa propagation mondiale malgré les efforts internationaux pour y mettre fin.