Comment bien investir dans l’immobilier?

L’investissement immobilier consiste à acquérir un bien dans l’optique de générer des revenus, grâce au placement d’épargne. Pour éviter les options risquées, une bonne connaissance du marché ainsi que des possibilités s’avère importante. Ce mini-guide vous informe sur les différentes options existantes pour bien investir dans l’immobilier.

Investissement immobilier : pourquoi le faire ?

L’investissement immobilier offre de nombreux avantages aux investisseurs. L’investissement locatif par exemple est un excellent moyen pour acquérir sa résidence principale. Grâce aux revenus complémentaires, vous pouvez améliorer votre pouvoir d’achat.

A lire également : Les clés pour choisir le prêt immobilier adapté à vos besoins

Par ailleurs, de nombreux dispositifs comme la loi Pinel vous permettent de donner un toit à ceux qui veulent en contrepartie d’un loyer assez attrayant.

Diverses possibilités permettant d’investir dans l’immobilier

C’est bien de choisir l’immobilier comme secteur d’investissement, mais c’est encore mieux quand vous savez au préalable dans quoi vous voulez investir exactement. Voici donc une sélection de 5 possibilités pour un investissement réussi dans ce secteur.

A lire en complément : Comment assurer un immeuble sans syndic ?

L’investissement locatif

Il s’agit du moyen le moins risqué d’investissement en immobilier. En effet, pour avoir un bien locatif, vous êtes emmené à faire un prêt immobilier. Ce prêt est ensuite remboursé en utilisant les loyers payés par les locataires. Ainsi, le dispositif de Pinel favorise la déduction sur 12 ans, de 21 % du montant des impôts. Ceci se fait en contrepartie du plafonnement des loyers et de la location de l’appartement ou de la maison.

Faire de l’immobilier en entreprise

L’immobilier d’entreprise offre un revenu très attrayant aux investisseurs. Les coûts de gestion de l’investissement locatif sont supérieurs à ceux de l’immobilier d’entreprise. En effet, les bureaux tertiaires représentent 70 % de ce secteur. Avec un taux allant de 4 % à 5 %, la demande sur le marché est très stable. En région parisienne par exemple, le taux de rendement oscille entre 4,5 % et 8 %.

L’investissement étranger

L’investissement immobilier n’a pas d’avantages sur le plan fiscal. Toutefois, il permet de bénéficier des avantages qu’offre le secteur dans d’autres pays. Au Portugal par exemple, le mètre carré d’un ancien bien situé en plein centre-ville est de 300 €. Agréable, le cadre de vie portugais est par ailleurs jusqu’à 30 % moins coûteux qu’en France. En outre, pendant 10 ans, les étrangers nouvellement installés ne payent pas d’impôts.

Société Civile de Placement Immobilier (SCPI)

Le passage par la SCPI vous permet d’acheter des parts résultant d’un ensemble immobilier. Une société spécifique se charge d’administrer ces parts. Par ailleurs, les revenus sont partagés selon les parts de chacun.

Choisir les biens atypiques

Les produits de niche (garages, box de rangements…) font également partie de l’immobilier. Le rendement par exemple, d’une place de parking varie de 5 % à 10 %. Avec un régime juridique simplifié, le coût d’achat est minime et les charges sont faibles.

En définitive, les possibilités d’investissement dans le secteur immobilier sont innombrables. Toutefois, faire un bon choix est nécessaire pour l’obtention de meilleurs résultats.

Les critères à prendre en compte pour bien choisir son investissement immobilier

Investir dans l’immobilier est une opération très lucrative, mais il faut au préalable connaître les critères à prendre en compte pour réussir son projet. Les voici.

Le choix de l’emplacement sera déterminant pour le succès ou l’échec de votre investissement immobilier. Il doit être basé sur plusieurs facteurs tels que la proximité des transports (gare, métro), la présence des commerces et des services (supermarchés, écoles) ainsi que le potentiel économique de la zone.

Dans votre intérêt, choisissez un immeuble qui a été construit récemment ou dont les travaux ont été effectués ces dernières années. La qualité des finitions doit aussi être prise en considération afin d’en tirer profit lors de sa revente. N’hésitez pas à demander un diagnostic technique avant tout investissement.

Lorsque vous achetez un bien immobilier comme résidence principale, vous êtes amené à payer certains frais tels que les droits d’enregistrement et les frais financiers relatifs aux différents prêts contractés pour acheter ledit bien. En revanche, lorsque vous achetez ce même type de bien comme investissement locatif par exemple, il faudra tenir compte des coûts associés, notamment ceux liés aux charges courantes telles que la copropriété, les travaux de maintenance éventuels et la taxe foncière.

C’est un critère très important lorsqu’il s’agit d’un investissement immobilier. Elle se calcule en fonction des loyers générés par l’immeuble ou le bien loué, moins les frais annexes liés à cet investissement (taxe foncière, charges courantes…). Pensez à bien choisir un bien qui offre une rentabilité intéressante pour votre projet.

Lorsque vous achetez un bien immobilier comme résidence principale ou secondaire, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux tels que le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), le PTZ, etc. Pour ce faire, il faudra respecter certains critères ainsi que des conditions précises. Ces mêmes conditions peuvent aussi être appliquées lorsque vous achetez un bien destiné à la location.

Ces différents critères doivent impérativement être pris en compte afin de réussir son investissement immobilier. Un choix réaliste permettra non seulement une progression adéquate du patrimoine, mais aussi et surtout une maximisation du retour sur investissements.

Les étapes clés pour réussir son investissement immobilier

Maintenant que les critères importants ont été évoqués, voici les étapes clés pour réussir son investissement immobilier:

La première étape consiste à bien définir le type d’investissement souhaité. Pensez à bien vous poser des questions sur la durée de l’investissement (court ou long terme), le budget alloué et les objectifs visés.

Il faut se lancer dans une recherche active du bien immobilier en fonction des critères précédemment déterminés. Plusieurs moyens peuvent être utilisés tels que la consultation d’annonces immobilières en ligne, ou encore faire appel à un agent immobilier spécialisé dans ce domaine.

Une fois que vous avez trouvé votre perle rare, pensez à bien procéder à une inspection minutieuse du bien choisi. Cette visite doit vous permettre de relever tous les défauts possibles comme ceux liés aux murs porteurs et autres éléments structurels qui doivent être vérifiés avec soin avant tout engagement.

S’il n’y a aucun souci majeur lors de cette inspection technique, il faudra régler toutes les formalités administratives nécessaires au transfert légal du titre foncier comme la signature chez un notaire par exemple. En cas d’emprunt bancaire prévu pour financer cet investissement locatif, veillez aussi à considérer tous les frais annexes liés aux crédits tels que l’intérêt nominal ou encore celui effectif global.

Après avoir réglé toutes ces dernières formalités légales et administratives inhérentes au processus d’achat de votre bien immobilier, il sera temps pour vous de mettre en place les meilleures stratégies pour rentabiliser votre investissement. Il faudra choisir un locataire sérieux et fiable pouvant s’acquitter du loyer à temps tout en garantissant l’entretien optimal des lieux loués.

Toutes ces étapes clés sont indispensables afin d’assurer la réussite de son projet immobilier. N’hésitez pas à suivre ces précieux conseils pour éviter tous les écueils qui peuvent entraver le succès potentiel de votre investissement dans l’immobilier et augmenter vos chances d’en tirer profit sur le long terme.