Comment savoir si mon investissement locatif est rentable ?

L’immobilier est un secteur assez florissant pour qu’on projette d’investir. Avant cela, il importe néanmoins de préparer le terrain afin de mieux se projeter. En ce qui concerne l’investissement immobilier, il importe de chercher à calculer sa rentabilité. Découvrez-en plus sur le sujet à travers cet article.

La rentabilité locative, qu’est-ce que c’est ?

D’après une étude récente, l’investissement locatif est le placement le plus prisé des français. Si certains se sont déjà lancés, d’autres projettent de le faire. En effet, investir dans l’immobilier s’avère être un placement sûr car les fluctuations de prix sont rarement à la baisse.

Lire également : Comment est calculé le taux de prélèvement à la source 2021 ?

Mieux, le rendement d’un investissement locatif s’évalue par rapport à sa rentabilité. Celle-ci se calcule en fonction du prix d’achat, du montant du loyer qui sera définit et des charges d’entretien qui vont en découler. En ayant une idée de la rentabilité, vous pouvez savoir si votre investissement pourra vous rapporter des gains.

La rentabilité locative se calcul en faisant le rapport entre les revenus provenant du logement et son prix d’achat. Le résultat est généralement donné en pourcentage. Il faut noter que la rentabilité locative ne prend pas en compte la possible plus-value que vous pourrez faire la revente.

A lire aussi : Pourquoi opter pour une banque éthique ?

Les variables de la rentabilité locative

Plusieurs variables entrent en compte dans le cadre du calcul de la rentabilité locative nette d’un logement. Il s’agit notamment des frais de financement. Ils incluent l’assurance emprunteur, les intérêts d’emprunt, ainsi que les frais de notaire et les garanties.

La seconde variable est la fiscalité et plus précisément la taxe foncière qui doit être payée annuellement. Il a aussi l’impôt sur les revenus immobiliers. L’autre variable se nomme l’assurance loyers impayés et l’assurance propriétaire non occupant. Il y a aussi les frais de gestion locative qui entrent en ligne de compte dans le calcul de la rentabilité au même titre que les frais d’entretien notamment des gros travaux.

Les frais d’entretien courant sont à la charge du locataire. Enfin, il y a les charges non récupérables qui constituent des dépenses pour améliorer l’immeuble afin d’augmenter sa valeur).

À ces divers facteurs, s’ajoutent également les loyers mensuels et les éventuels travaux. Le calcul de la rentabilité locative n’est pas à banaliser. En effet, sa varie en fonction de la localisation de votre bien. Pour illustrer, il est prouvé qu’à Paris, le rendement locatif moyen avoisine les 3.5 % tandis qu’elle peut monter jusqu’à 10 % dans d’autres villes.

Ceci veut simplement dire que si vous possédez un bien locatif à Paris, il vous permettrait de percevoir 3.5 % du montant de votre investissement. Cela équivaut à 3500 euros pour 100 000 euros investis.

Un investissement locatif sans apport

Un investissement locatif, pour valoir la peine d’avoir été fait, doit donc être rentable, c’est-à-dire que celui qui a fait ce placement doit pouvoir gagner plus d’argent qu’il n’en a emprunté. Sinon cette démarche ne lui a été d’aucune utilité. Normalement, vu les dispositions légales, eu égard aux investissements locatifs, dont la fameuse loi Pinel dont on a tant entendu parler ces dernières années, un placement immobilier dans le but d’acquérir un bien qui sera mis en location, est une bonne option. Ce n’est pas pour rien que l’on peut aussi réaliser ce type d’investissement dans l’immobilier mais sans avoir d’apport. Les banques ne feraient jamais un tel cadeau, si elles n’étaient pas sûres que ce soit rentable, aussi bien pour la personne qui est venue la voir pour solliciter un prêt et pour elle-même aussi, bien entendu. Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette possibilité existe bel et bien. Ceux qui souhaitent en savoir davantage peuvent consulter ce site https://www.immobilier-danger.com/investissement-locatif-sans-apport.html et ils pourront comprendre comment on peut réaliser un investissement locatif sans apport. Il faut déjà savoir que seuls les investissements locatifs sont concernés par cette opportunité et c’est pour cela que l’on peut la considérer comme une exception.

Les outils pour calculer la rentabilité de son investissement locatif

Maintenant que nous avons vu qu’il était possible de réaliser un investissement locatif sans apport, la question qui se pose est celle de savoir comment calculer sa rentabilité. Pour cela, il existe quelques outils en ligne qui permettent d’évaluer la rentabilité de son investissement immobilier. Ces outils prennent en compte plusieurs critères tels que le prix du bien, les frais notariés, les travaux à effectuer avant la mise en location, l’ensemble des charges et des impôts fonciers, etc. Ils sont très utiles pour établir une première estimation de la rentabilité future d’un bien immobilier.

Il faut être conscient que ces outils ne sont pas infaillibles. Effectivement, ils se basent sur des données générales et n’intègrent pas toujours toutes les spécificités liées au marché local ou encore aux particularités du bien concerné. Il faut donc faire appel à un professionnel dans le domaine si besoin.

Pour aller plus loin dans l’évaluation de sa rentabilité immobilière, une méthode simple consiste à diviser le loyer annuel par le prix d’achat (frais inclus) du bien immobilier afin d’obtenir ce qu’on appelle « le rendement brut ». C’est ensuite en soustrayant tous les coûts liés au bien tels que l’assurance emprunteur ou encore les vacances locatives ainsi que les impôts fonciers, etc., qu’on obtient alors « le rendement net ».

Calculer sa rentabilité immobilière est essentiel pour tout projet d’investissement locatif. Les outils en ligne peuvent apporter une aide précieuse pour avoir une première estimation, mais il faut bien prendre en compte toutes les spécificités liées au marché local ainsi que les particularités du bien concerné. Un investissement locatif rentable peut être envisagé et réalisé sans trop de difficultés.

Les erreurs à éviter pour maximiser la rentabilité de son investissement locatif

Maintenant que nous avons vu comment calculer la rentabilité de son investissement locatif, il faut connaître les erreurs à éviter pour maximiser cette rentabilité. Voici quelques-unes des erreurs les plus courantes à ne pas commettre :

L’emplacement est l’un des critères les plus importants pour un investissement locatif réussi. Il faut donc bien se renseigner sur le marché local et étudier le quartier dans lequel on souhaite acheter son bien immobilier. Un quartier en plein développement peut offrir de belles opportunités d’investissement, tandis qu’un quartier en déclin peut être risqué. De même, certains endroits sont plus attractifs que d’autres selon leur proximité avec les transports en commun ou encore les écoles.

Pour réaliser un investissement locatif rentable, il faut prendre en compte tous les coûts liés au bien immobilier tels que les frais notariés, la taxe foncière, etc. Il ne faut pas oublier qu’il y aura aussi des dépenses régulières telles que l’assurance habitation ou encore la réparation du chauffage par exemple. Bien anticiper ces coûts permettra d’éviter toute mauvaise surprise qui pourrait impacter négativement votre budget.

Faire preuve d’impatience et acheter rapidement le premier bien immobilier qui se présente peut être une erreur. Il faut visiter plusieurs biens et prendre son temps pour choisir celui qui correspondra le mieux à ses critères d’investissement.

Lorsqu’on investit dans l’immobilier locatif, il faut s’assurer que la gestion de la location soit efficace pour maximiser sa rentabilité. Trouver rapidement des locataires et gérer les éventuels problèmes en cours de bail permettra d’éviter toute perte financière liée à des vacances locatives prolongées ou encore à des travaux importants suite à un problème technique non résolu.

En évitant ces erreurs courantes, il est possible d’envisager un investissement locatif rentable sur le long terme. Prendre son temps pour analyser toutes les composantes du marché local, ainsi que tous les coûts associés au bien immobilier sont indispensables pour envisager votre projet avec succès.